Les Aventures de Pinocchio – CARLO COLLODI

41b7KR3l9pLTitre original : Le avventure di Pinocchio. Storia di un burattino

Résumé : Gepetto fabrique une marionnette dans un morceau de bois à brûler et comble de surprise, le pantin s’avère être vivant. Celui-ci vivra plusieurs aventures pour apprendre à être une bonne personne afin de devenir un véritable garçon de chair et d’os.

Les plus : L’humour et la morale diffusée.
Les moins : La méchanceté du personnage principal.

En bref : Souffrant inévitablement de la comparaison avec son adaptation par Disney, le livre devient plus surprenant. Le caractère du personnage principal et la morale délivrée sont quelque peu différents mais l’histoire constitue toujours un bon conte pour enfant.

Note : 2  

Mon avis :

Les Aventures de Pinocchio est un livre dont je ressors plutôt mitigée. Jusqu’à ce jour, la seule version de Pinocchio que je connaissais était celle du film d’animation Disney, ainsi ma lecture a forcément souffert d’une comparaison avec le long-métrage.

De nombreuses différences surgissent dès les premières pages et voir Gepetto se disputer violemment avec un ami menuisier est plutôt comique bien que déconcertant. Mais ce qui frappe le lecteur c’est l’espièglerie de Pinocchio. Encore que, ce mot est plutôt faible, car par moment on a vraiment une impression de méchanceté gratuite.

Mais comparons plutôt les œuvres en reprenant depuis le début. Dans l’adaptation, Pinocchio est un pantin de bois que l’on pourrait qualifier de naïf et influençable. Les mauvaises actions qu’il accomplit sont souvent dues au fait qu’il ignore tout de la mesquinerie et des pièges de ce monde. Il croit volontiers les mensonges qu’on lui raconte et se laisse entraîner dans des situations peu enviables malgré lui. Car Pinocchio a bon cœur. Il regrette très souvent ses actions et se montre capable de gentillesse spontanée à plusieurs moments, ce qui le rend attachant.
Dans l’œuvre originale, c’est une autre histoire. Pinocchio est un paresseux qui agit souvent méchamment, emporté par son humeur. Dès qu’il prend vie, il donne un coup de pied dans le nez de son « père » avant de s’enfuir et le bon Jiminy Cricket, qui ne possède d’ailleurs pas de nom propre, meurt d’un marteau lancé par la marionnette. Rien que ces éléments annoncent le ton du roman : Pinocchio ne devra pas seulement apprendre à se méfier des coquins cherchant à le détourner du droit chemin, il devra apprendre à être bon et travailleur.

Les aventures que traverse le pantin sont globalement les mêmes, il y a quelques modifications au niveau du traitement de certains lieux, notamment l’île aux enfant/l’île aux jouets, mais les changements se situent essentiellement dans les personnages. Ces derniers ont un discours différent, bien que le fond soit le même, et sont déclencheurs d’aventures non retranscrites dans le film. De manière générale, les évènements sont plus durs dans le livre puisque Pinocchio subit sa méchanceté. Il possède tout de même un caractère naïf puisqu’il se fait facilement embobiner mais honnêtement, il est difficile de supporter son impétuosité prompte à faire du mal aux autres.

Malgré cela, Les Aventures de Pinocchio délivre une bonne morale aux enfants, bien que différente du dessin animé, grâce à de nombreuses métaphores servant le propos. Par ailleurs, certaines situations cocasses ne manqueront pas de faire rire les adultes.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.