Le petit monstre du noir – VALENTIN MATHÉ (texte) & BLANDINE RIVIÈRE (illustrations)

le-petit-monstre-du-noirRésumé : Un enfant a peur de s’endormir car il a peur des monstres tapi dans le noir de sa chambre. Mais il va découvrir que les petits monstres ont tout aussi peur des gros monstres.

Les plus : Des illustrations adorables.
Les moins : Compte tenu du message, le livre est spécialement destiné aux enfants.

En bref : Un livre avec de mignonnes petites illustrations permettant aux enfants de remettre en question leur peur du noir.

Note : 3  

Mon avis :

Voici un autre livre que j’ai découvert lors de mon stage. Il s’agit d’un projet Ulule dont le financement fut un réel succès, et qui a permis la création de la maison d’édition La poule qui pond.

Le petit monstre du noir raconte l’histoire d’un enfant qui n’arrive pas à dormir car il sait que des monstres existent et l’attendent tapi dans les sombres recoins de sa chambre. Un soir, il entend un petit bruit, et sachant qu’il s’agit d’un petit monstre, il se met à crier et à pleurer. Cependant, le petit monstre du noir a peur lui aussi, peur que ces pleurs ne réveillent le monstre du placard.

Le thème de ce livre est bien entendu la peur du noir. Une frayeur universelle touchant les enfants qui imaginent toutes sortes de monstres à partir des ombres les plus inoffensives. Ainsi, l’heure du coucher peut devenir un calvaire. Ce livre permet donc aux parents de faire relativiser leurs enfants au sujet de cette peur. En effet, l’enfant du livre a tout aussi peur du noir, mais il va très vite découvrir qu’un petit monstre a peur tout comme lui des monstres tapis dans l’ombre., ce qui va l’amener à affronter sa peur pour protéger le petit monstre effrayé. Bien entendu, ce livre est destiné essentiellement aux enfants de 3 à 7 ans, et sa lecture est à la charge des parents pour qu’un réel accompagnement se fasse.

Les illustrations sont tout simplement adorables. Le petit monstre du noir n’est en réalité qu’une petite boule de poils qui ressemble fortement à la coupe de cheveux de l’enfant. L’aspect crayonné renforce l’aspect enfantin, et cette simplicité permet aux plus jeunes de mieux se focaliser sur le but des dessins. Par ailleurs, les couleurs sont parfaitement choisies. Le jaune fait contraste avec le noir, représentant l’obscurité et la lumière, ces deux éléments à la fois contraires et complémentaires.
Concernant l’aspect sonore de l’histoire, le texte varie la taille de l’écriture afin qu’il soit lu d’une certaine façon. De plus, certaines images ne sont constituées que de chiffres ou d’onomatopées, ce qui accentue l’oralité du texte. Elles permettent également aux enfants de s’investir dans l’histoire, pouvant ainsi se joindre à leurs parents durant la lecture de ces passages. Ainsi, la crainte d’aller dormir se transforme en un moment plus agréable.

Finalement, Le petit monstre du noir est un livre à la fois distrayant et utile puisqu’il dédramatise la peur du noir. On peut regretter qu’il ne possède qu’un seul niveau de lecture, mais un adulte pourra tout de même lire cet ouvrage avec tendresse, un sourire aux lèvres en se rappelant ce que lui faisait croire sa propre imagination le soir.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.