La Vieille Anglaise et le continent – JEANNE-A DEBATS

Résumé : Ann Kelvin, ancienne éco-activiste à l’article de la mort,  accepte d’effectuer un transfert de mnèse avec un cachalot. Une fois libérée dans l’océan, la mission qui lui est inculquée pourrait sauver les cétacés de la pêche que pratiquent les Hommes.

Les plus : Le système de narration. La poésie des passages sous-marins.
Les moins : Le manque d’originalité du message.

En bref : Une fable écologique qui remet en question l’humanité de l’Homme.

Note :  

 

Mon avis :

Ann Kelvin est une ancienne biologiste spécialisée dans la vie marine. Atteinte d’un cancer, la vieille anglaise est sur le point de mourir lorsque son ancien assistant, mais également ancien amant, Marc Sénac, vient lui proposer une mission particulière. Le projet est d’effectuer une transmnèse de façon à transférer l’esprit d’Ann dans un cachalot retrouvé échoué sur le rivage. Cependant, l’animal sera doté auparavant d’une greffe sur le flanc permettant d’injecter un virus à quiconque se frotterait dessus. Le but de la manœuvre est de contaminer le plus de cétacés possible afin qu’ils puissent transmettre ce virus à l’Homme une fois pêchés et consommés, l’objectif à long terme étant donc de stopper définitivement la chasse et l’extinction de ces animaux marins par la main humaine.
Une mission qui comporte de nombreux points sombres, mais c’est en ayant en mémoire le passé éco-activiste d’Ann que Marc ose cette proposition risquée. La vieille femme accepte et c’est avec volupté qu’elle découvre sa nouvelle vie, celle d’un cachalot mâle. Au cours de son périple, Ann rencontre quelques obstacles naturels mais se lie également d’amitié avec un autre cétacé de son espèce appelé 2x2x2. Malheureusement, elle découvre aussi un terrible secret venant des humains.

La Vieille Anglaise et le continent est présenté sous la forme d’un récit à deux voix. D’un côté, nous suivons Ann ayant subi la transmnèse et nageant au cœur des eaux, tandis que de l’autre côté se trouve le point de vue de Marc au moment où il propose cette mission à l’ancienne biologiste. Ainsi, les deux personnages évoluent petit à petit jusqu’à ce que les deux histoires se rejoignent.
Ce système de narration est tout à fait ingénieux pour une nouvelle. Il permet de dynamiser le récit tout en pouvant conserver un aspect plus court qu’un roman et sans introduire de chapitres. Bien entendu, il n’y a aucun effet de surprise, car avant même de voir la scène, le lecteur sait qu’Ann acceptera le projet, mais Jeanne-A Debats ne laisse nullement entrevoir la possibilité d’un suspense quelconque à ce sujet. En revanche, une fois que les deux récits se rejoignent, les rebondissements effectuent parfaitement leurs rôles.

Ainsi, nous sommes partagés par les émotions que procurent chaque voix. D’une part, nous nageons aux côtés d’Ann devenue cachalot, partageant son bonheur, sa liberté. Nous ressentons également toute l’immensité de ce nouveau monde, oubliant allègrement avec elle celui des humains. C’est une véritable renaissance qui se révèle à nos yeux, Ann devant apprendre tous les mécanismes permettant à un cachalot de vivre avec facilité. De même, nous éprouvons son angoisse lors de sa rencontre avec le kraken, et c’est avec soulagement et tendresse que nous observons la vieille anglaise tisser des liens avec 2x2x2. C’est la découverte d’un paradis pour un être qui était à l’article de la mort.
D’autre part, nous marchons aux côtés de Marc et sommes confrontés à la dureté du projet. Nous constatons que la transmnèse est une opération chirurgicale qui n’est pas sans conséquence, Ann n’étant gratifiée que de deux ou trois années supplémentaires. Par ailleurs, nous apprenons que le transfert d’esprit est également utilisé par de riches personnes dans le but de se greffer à l’intérieur de clones. De même, c’est sous ce point de vue que nous découvrons le passé d’Ann, celle-ci n’ayant pas hésité à sacrifier des vies humaines pour ses idéaux. C’est donc un univers déshumanisé qui nous est dévoilé à travers une société où les vices sont exacerbés.

La Vieille Anglaise et le continent pose diverses questions sur l’humanité et le respect des êtres vivants. Au fur et à mesure, le lecteur constate que les cétacés ont un comportement bien plus humain que les Hommes. En effet, 2x2x2 n’hésite pas à secourir Ann lorsqu’elle est en danger, et possède plusieurs réflexions totalement censées au niveau de l’éthique. En comparaison, l’Homme est un animal destructeur qui préfère agir pour son profit plutôt que pour le bien d’autrui.
Bien entendu, ces éléments reposent sur un récit écologique qui pourraient en rebuter certains, mais qui demeurent d’actualité et qu’il est bon de rappeler. La nouvelle évoque la chasse faite aux cétacés et qui sévit toujours bien que six ans se soient déroulés après sa publication. Ainsi, pour faire prendre conscience de la barbarie des êtres humains, l’autrice utilise un décalage violent. Le lecteur s’habitue donc à la sensibilité et la poésie des cachalots, puis se retrouve face à la cruauté de sa propre espèce avec ce que découvre Ann au fond des eaux.
Par ailleurs, l’histoire pose également l’idée du détournement, un principe qu’applique trop souvent l’Homme. En effet, une invention créée pour accomplir de bonnes choses peut rapidement devenir source de fléau suite à de mauvaises intentions. Malheureusement, ces sombres desseins proviennent des vices de l’être humain, cherchant le profit au détriment de la bienveillance. Un message très louable, mais qui dénote tout de même d’un manque d’originalité.

Finalement, La Vieille Anglaise et le continent est une nouvelle dont la lecture se fait avec facilité. Les détails scientifiques ne sont pas contraignants, et le lecteur suit avec plaisir le parcours du personnage principal, malgré les révélations qu’elle subit. Véritable ode à la nature et au cycle de la vie, c’est en devenant un cétacé que la vieille femme renoue avec son humanité perdue.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.