Ubu Roi – ALFRED JARRY


Résumé :
Suite aux conseils de sa femme, Père Ubu assassine le roi de Pologne. Alors que son règne est un désastre absolument grotesque, le prince Bougrelas désirer venger la mort de son père.


Les plus :
L’humour.
Les moins :
Ce même humour peut parfois être trop poussé à son paroxysme.


En bref :
Une pièce plutôt amusante à lire grâce à ses situations burlesques et ses expressions uniques.

Note : 3/5


Mon avis :

Ubu Roi est une pièce de théâtre en cinq actes écrite par Alfred Jarry, sa première représentation datant de 1896. La date s’avère importante afin de mieux situer le contexte dans lequel cette pièce a vu le jour. En effet, le XIXe siècle est marqué par le mouvement romantique et le théâtre de cette époque se caractérise donc par le drame. Toutefois, la fin de cette décennie voit fleurir les débuts du vaudeville. Ainsi, malgré son aspect comique, Ubu Roi se démarque par son burlesque poussé à un extrême qui dénote les prémices du théâtre de l’absurde.

L’histoire est très simple : après une conversation avec sa femme, Père Ubu projette de tuer Venceslas, le roi de Pologne. Une fois sur le trône, Père Ubu est un véritable tyran, décidant de s’enrichir en tuant les nobles pour récupérer leurs biens et en prélevant deux fois les impôts aux pauvres. Mais, malgré ses précautions, le prince Bougrelas est encore vivant et souhaite se venger. Bientôt, les opposants au règne de Père Ubu se font nombreux.

On pourrait croire que l’histoire est tout à fait sérieuse, bien que l’on puisse déjà noter quelques extravagances dans les choix d’Ubu, mais rien qu’à lire le premier mot de la pièce, « Merdre », on sait que la pièce sera atypique. Ce mot n’est d’ailleurs pas le seul à résonner étrangement à nos oreilles et la pièce est fournie d’expressions inventées comme « cornegidouille » ou « de par ma chandelle verte ». Cela donne le ton de l’histoire : on comprend ce qui veut être exprimé, mais la forme est totalement fantaisiste.
L’humour est très présent, que ce soit par le comique de situation ou les réactions des personnages. Le grotesque est poussé à son paroxysme, menant parfois à l’absurde, mais il demeure loin de ressembler à des pièces parfaitement intégrées à ce genre. Les événements se suivent avec logique et il n’est donc pas difficile de suivre le fil de l’histoire ou de comprendre les actions des personnages.
Néanmoins, certaines scènes peuvent tout de même laisser le sentiment d’être perdu. En effet, les protagonistes, en particulier Père Ubu, sont déraisonnables à un point qu’ils paraissent alors totalement invraisemblables. Toutefois, si l’on accepte de se laisser porter par le burlesque, cette gêne disparaît. Par ailleurs, cela permet vraiment de mettre en avant les problèmes que posent la politique.

D’un certain point de vue, la pièce pourrait également être une parodie de Macbeth de Shakespeare. En effet, avant le premier acte, nous pouvons lire en préambule :

Adonc le Père Ubu hoscha la poire, dont fut depuis nommé par les Anglois Shakespeare, et avez de lui sous ce nom maintes belles tragœdies par escript.

Suite à cela, le premier acte nous présente Mère Ubu qui convainc son mari de tuer le roi de Pologne afin de prendre sa place. On peut ajouter le fait que Père Ubu cherche à assassiner les princes puis les personnes ayant eu vent de sa volonté d’être roi – bien que dans Macbeth il s’agisse surtout de la personne ayant entendu la prophétie – avant se s’engager dans une bataille contre une armée désirant le détrôner. Ces éléments rappellent fortement la tragédie du dramaturge anglais.

Finalement, Ubu Roi est une pièce rapide à lire et plutôt divertissante, même si, comme toute pièce de théâtre, il est sans aucun doute plus intéressant de la voir sur scène que de simplement la lire. Il n’est pas étonnant de constater qu’elle soit devenue un classique de la culture française, ayant même forgé des mots relatifs à son contenu tels que « ubuesque ».
Cependant, tout lecteur peut ne pas être conquis par son humour et puisque cet élément est le pilier de la pièce, il est tout à fait possible d’être totalement hermétique à Ubu Roi.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.