A Deepness in the Sky – VERNOR VINGE

Titre français : Au tréfonds du ciel

Résumé : Dans la galaxie, une étoile possède un comportement étrange : elle s’allume pendant 35 ans avant de s’éteindre pour 215 longues années. Malgré ces conditions, une espèce extraterrestre habite l’unique planète présente autour de ce soleil. Ce système n’ayant jamais été exploré, deux expéditions sont lancées : celle des Qeng Ho, un peuple marchand, et celle des Emergent, un peuple bien moins pacifique. Les tensions et les complots sont donc au rendez-vous.

Les plus : La construction de l’univers et des différents peuples. Les révélations amenées de manière intelligente.
Les moins : Une mise en place un peu longue. Un style d’écriture parfois un peu abrupt.

En bref :
Un roman de hard-sf qui dépeint avec justesse la découverte d’une nouvelle planète et de ses habitants, sur fond de tensions permettant de soulever de nombreuses questions sur l’éthique.

Note :

Mon avis :

A Deepness in the Sky fait partie d’une saga, Zone of Thought, mais il peut être lu de manière tout à fait indépendante. Il s’agit d’ailleurs une préquelle au premier opus paru, A Fire Upon the Deep, ce qui garantit la possibilité d’une lecture sans problème de compréhension propre à l’univers.

Le roman met en scène trois peuples : les Qeng Ho, civilisation marchande qui parcourt l’espace afin de négocier des technologies ; les Emergent, civilisation utilisant la force et possédant une arme asservissante ; et les Araignées, civilisation de l’unique planète du système On-Off, une étoile au comportement étrange.
C’est justement l’activité de celle-ci qui attisa l’attention puisqu’elle fonctionne selon un cycle de 250 ans : éteinte durant 235 années, puis allumée pendant seulement 15. Toutefois, aucune expédition ne fut envisagée jusqu’à ce que les Araignées inventent la radio. Ayant ainsi capté leurs signaux, les Qeng Ho et les Emergents décidèrent de se rendre sur la planète avec chacun un but bien précis en tête.
Cependant, leurs objectifs et leur façon d’agir s’avèrent bien différents. Malgré une tension palpable, les deux peuples se voient obligés de coopérer, une situation qui n’est pas à l’abri de complots.

A Deepness in the Sky alterne plusieurs points de vue, certains se déroulant plusieurs années plus tard. C’est donc une histoire qui s’étale sur de nombreuses années que nous présente Vernor Vinge, mais étant donné la situation et les péripéties, il est difficile d’imaginer un récit plus court sans perdre de la crédibilité.
En effet, l’auteur prend un soin particulier à développer son univers. Avant même de commencer le roman, le lecteur peut trouver un tableau récapitulatif des mesures de temps utilisées par les Qeng Ho et les Emergents. Un détail qui annonce la couleur, mais qui est bien minime par rapport à ce que l’on peut trouver dans le livre. L’histoire se centrant sur la découverte d’une nouvelle planète et de ses habitants, les explorateurs se doivent d’étudier et de comprendre le mode de vie, le langage et tout ce qui constitue cette civilisation. Néanmoins, ils doivent également veiller à ne pas la perturber ou l’effrayer puisque dans ce cas précis, elle s’avère moins avancée technologiquement, sans compter que les individus ne possèdent pas de forme humanoïde, rendant donc un premier contact plus délicat. Tous ces éléments et ces questions sont présents dans le roman de manière tout à fait réaliste.
Comme indiqué précédemment, les chapitres alternent les points de vue, les principaux étant ceux d’Ezr Vinh et Pham Trinli faisant partie des Qeng Ho ; Tomas Nau, chef des Emergent ; et Sherkaner Underhill, une Araignée scientifique. Ainsi, le lecteur peut avoir une vue d’ensemble sur l’histoire, sans pour autant être privé de surprises, car Vernor Vinge sait amener ses révélations de manière fluide et intelligente. Par ailleurs, cela permet d’avoir différentes visions sur plusieurs questions, notamment en rapport à l’éthique, car si certains personnages semblent assez uniformes dans leur mode de pensée, d’autres sont davantage nuancés et apportent de véritables réflexions.

C’est donc un récit mûrement pensé que nous propose l’auteur, mais qui n’est toutefois pas exempt de défauts. En effet, une telle histoire a besoin de bases solides ce qui résulte en un début au rythme assez lent. Le lecteur doit assimiler de nombreuses informations, ce qui s’avère assez dense. De plus, le style d’écriture est plutôt abrupt, rendant donc ces passages un peu plus ardus à lire. Il en va de même pour les moments que l’on peut considérer comme purement scientifiques. Néanmoins, la richesse de l’histoire en vaut la peine.

Finalement, A Deepness in the Sky est un roman intéressant et vraisemblable dans les thèmes qu’il aborde. La lecture peut s’avérer parfois difficile, mais l’histoire nous offre un voyage au cœur de l’espace avec des personnages et des surprises qui méritent que l’on s’accroche.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.