Axiomatic – GREG EGAN


Titre français :
Axiomatique

Résumé : Un recueil de dix-huit nouvelles de science-fiction abordant différents thèmes menant principalement tous à une réflexion sur certains aspects de l’être humain.

Les plus : Les sujets abordés et le fait qu’ils soient exploités autant que le permet le format.
Les moins : Certaines nouvelles difficilement accessibles si l’on n’a pas un niveau adéquat en mathématiques ou en physique.

En bref : Un recueil qui fait réfléchir sur beaucoup de choses, notamment de notre quotidien et dont on n’a pas forcément conscience habituellement.

Note :


Mon avis :

Greg Egan est un auteur difficile à lire. Ses romans demandent très souvent des connaissances poussées dans des domaines scientifiques et, bien que je loupe des lectures riches, je préfère lire quelque chose davantage à ma portée. Toutefois, Axiomatic est un recueil de nouvelles accessible à la majorité des lecteurs.

Composé de dix-huit récits, Axiomatic se place toujours dans de la science-fiction, mais on peut essentiellement désigner ce livre comme de la littérature d’idées. En effet, certaines nouvelles sont moins étoffées que d’autres ou ne proposent pas toujours un scénario époustouflant, mais chacune d’entre elles offrent des idées qui imposent une réflexion.

Parmi les thèmes abordés, on retrouve celui de l’identité comme dans Learning to Be Me ou bien Seeing, où le lecteur sera invité à réfléchir sur ce qui le définit. D’autres histoires comme The Hundred-Light-Year Diary ou encore A Kidnapping nous propose les implications que peuvent entraîner une technologie particulière. D’autres poussent certains concepts abstraits et créés par l’Homme au point de nous faire remettre en question notre jugement. En somme, chaque récit pourrait commencer par « Et si… » et développe amplement l’idée qu’il y a derrière.

Le résultat en est profondément marquant. Le lecteur verra sa petite bulle de confort éclater au fil du recueil, prenant conscience de son égocentrisme et de ce que l’humanité est capable.
Petit bémol, cependant, sur le fait qu’au moins deux ou trois nouvelles peuvent demeurer obscures si l’on n’a pas les connaissances nécessaires, et ce, malgré les explications qu’elles contiennent. Ainsi, il est un peu plus délicat de saisir pleinement les implications de ces histoires.

Finalement, Axiomatic est un recueil de science-fiction qui mérite pleinement qu’on s’y attarde. Sa richesse est telle qu’on se prendra à réfléchir longuement sur ses idées bien après notre lecture, certaines nouvelles pouvant nous hanter longtemps.
En revanche, je ne peux que conseiller de conserver la nouvelle The Infinite Assassin pour la fin. Si le sujet est intéressant, le récit est parmi les plus compliqués du livre et ce serait dommage d’être rebuté à lire le reste à cause de cela.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.