Le Visiteur du Futur, La Meute – SLIMANE-BAPTISTE BERHOUN & FRANÇOIS DESCRAQUES

Résumé : Suite aux événements de Néo-Versailles, le Visiteur, Henry Castafolte, et Raph continuent leurs missions visant à sauver le monde de diverses catastrophes. Une routine perturbée par l’apparition d’un homme disant connaître le Visiteur, et possédant des informations sur l’Autre Monde.

Les plus : L’esprit de la web série est bien conservé.
Les moins : L’abus de blagues brisant le quatrième mur.

En bref : Un roman, destiné aux fans de la série, qui permet d’apporter quelques réponses notamment sur le passé du Visiteur, et qui offre une conclusion plutôt sympathique à l’histoire.

Note :

Mon avis :

Non ! Surtout, ne lance pas cette canette !
– Mais pourquoi ?
– Parce que si tu la lances… Voilà c’qui va s’passer !

Ainsi est marquée la première apparition du Visiteur du Futur, dans le premier épisode de la web série éponyme. Créée en 2009, la série a fait son chemin jusqu’à devenir une référence sur l’Internet francophone. Cependant, malgré le succès évident, c’est sous un tout autre format que parut la suite et fin de l’histoire : le roman La Meute.
C’est après un revisionnage complet des quatre saisons que je me suis lancée dans sa lecture. Qu’en est-il donc de cette transition ? Mon impression, bien que positive, ne peut s’empêcher d’être teintée par quelques bémols.

La Meute reprend là où le spectateur était laissé : le Visiteur (également appelé Renard), le robot Henry Castafolte, et Raph continuent d’effectuer leurs missions afin de sauver le monde, la révélation des origines du Visiteur étant un espoir auxquels ils s’accrochent afin de ne pas abandonner. Un jour, un homme se présente au laboratoire d’Henry, affirmant être une vieille connaissance de Renard et se décrivant comme un « loup » parmi la meute. Pour le robot, c’est là l’occasion d’en apprendre davantage sur l’Autre-Monde, menant également à des révélations sur le passé de son ami.

Clairement, le roman est destiné aux fans de la série : il est impossible de le lire sans avoir vu les épisodes précédents. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si les cinq parties possèdent le mot “épisode” dans leur titre, et que le roman indique “saison complète” sur sa couverture. La Meute est véritablement une cinquième saison, bien que le format soit différent.
Toutefois, cette volonté de direction se ressent au niveau de l’écriture. Le déroulement de l’histoire, tout comme les dialogues, font penser à une série plutôt qu’à un roman. Ce détail ne peut pas vraiment être un reproche puisque les spectateurs de la série sont la cible visée, mais il est tout de même regrettable de constater cette démarche lorsque le récit possède plusieurs passages un peu plus littéraires. Il y a là un potentiel qu’il aurait été agréable de voir exploité.
Le style s’apparente donc au travail d’un scénariste plutôt que d’un romancier. Ainsi l’histoire devient très visuelle, car l’on imagine parfaitement les acteurs prononcer chaque réplique. Le ton de la série demeure donc intact, conservant ce qui fait son charme. Cependant, certains éléments deviennent un peu plus maladroits dans ce nouveau format, comme le fait de briser le quatrième mur. Un humour qui, à mon goût, fonctionne moins bien à l’écrit, surtout répété à ce point.

Concernant l’histoire, on assiste à quelque chose d’assez classique dans son déroulement, mais son exécution s’avère plaisante à lire, notamment grâce aux différentes touches d’humour. Les nouveaux personnages sont intéressants à suivre, et même si l’on peut repérer quelques clichés, ce sont des ficelles qui se prêtent plutôt bien au contexte. Il est juste dommage que parmi les anciens personnages, Raph semble avoir perdu une partie de son développement de la quatrième saison.
Le récit reprend un thème déjà évoqué dans la série, mais en l’approfondissant un peu plus : que peut-on sacrifier au nom d’un idéal ? Est-ce que la noble cause de sauver le monde justifie d’user de mensonge et de trahison pour la concrétiser ? Mais on peut pousser la réflexion en allant jusqu’à se demander qui est digne de cette cause. Le Visiteur change le destin de nombreuses personnes en essayant de l’accomplir, mais est-il en droit d’effectuer ces modifications ? Des questions d’éthique intéressantes qui demeurent un peu en sous-texte, mais qui hantent tout de même les différents personnages.

Finalement, malgré ses défauts, La Meute est une bonne cinquième saison. Les fans obtiennent plusieurs réponses à des questions présentes depuis longtemps, et même si certaines portes demeurent ouvertes une fois la lecture terminée, la conclusion n’en est pas moins satisfaisante.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.