The Ocean at the End of the Lane – NEIL GAIMAN

Titre français : L’Océan au bout du chemin

Résumé : Un homme retourne dans la région de son enfance pour assister à un enterrement. Il y revoit son ancienne maison, puis décide d’aller à la ferme se situant au bout du chemin. Là-bas, de nombreux souvenirs refont surface.

Les plus : Les sujets et leur traitement. La poésie du texte.
Les moins : Des passages assez délicats à lire.

En bref : Une histoire emplie de mélancolie qui aborde de façon étrange, mais pourtant juste, des thèmes qui nous concernent tous, comme l’enfance.

Note :

Mon avis :

The Ocean at the End of the Lane nous raconte l’histoire d’un homme qui se rend à des funérailles. Revoyant la maison de son enfance, il a l’idée de suivre le chemin menant vers une ferme où habitait Lettie, une ancienne amie. En méditant devant l’étang se situant non loin, étang que Lettie désignait comme un océan, des souvenirs datant de ses sept ans lui reviennent. Une époque où il dût se protéger d’un monstre venant d’une autre dimension, cherchant à lui nuire et manipulant toute sa famille.

The Ocean at the End of the Lane est un roman qui représente parfaitement l’enfance, la mettant en relation avec le fait d’être adulte.
À l’âge de sept ans, le narrateur est un petit garçon plein de curiosité, cultivant beaucoup son esprit par les livres, et voyant le monde à travers ses yeux d’enfant. Ayant une petite sœur, on assiste à la rivalité qu’il y a entre eux, ces instants où chacun doit apprendre à faire des compromis. On peut également lire des descriptions de nourriture capables de faire saliver le lecteur, plaçant ces passages sous le signe de la gourmandise et de la bienveillance puisqu’il s’agit toujours d’une figure rassurante qui prépare ces repas délicieux.
Par ailleurs, le narrateur compare souvent sa situation avec celle des adultes, comme lorsqu’il explique qu’un adulte choisira toujours le même chemin qu’il pourra prendre des milliers de fois, tandis qu’un enfant préférera explorer. Cependant, certaines de ces oppositions possèdent un sous-texte assez sombre. On peut noter, par exemple, le moment où un personnage écrase le chaton du narrateur et pense s’acquitter de sa dette en lui donnant un vieux matou à la place. De manière générale, on distingue une certaine résignation de la part du narrateur envers les réactions des adultes, ces derniers ne répondant pas à ses attentes hormis les habitantes de la ferme.
Plusieurs passages, s’avèrent plutôt durs à lire tant l’on ressent la détresse de l’enfant perdant sa naïveté et son innocence au fur et à mesure des événements. Le narrateur est témoin d’éléments surnaturels et cherche à prévenir son entourage du danger encouru, mais ses paroles sont prises pour un caprice. Les choses empirent au point de subir une terrible maltraitance de la part de son père, passage provoquant un vrai malaise. Il est finalement douloureux de voir l’enfant réaliser qu’il n’est pas le centre de l’univers, et que son sacrifice pourrait sauver les personnes qui lui sont chères, même celles qui l’ont blessé.
Néanmoins, ces moments sont intéressants du fait qu’ils peuvent être interprétés de différentes façons. En effet, l’histoire nous est contée par le narrateur, nous plaçant dans sa peau. Ainsi, les différents événements pourraient très bien être déformés, devenir une version fantasmée de la réalité, une version où la magie et les monstres remplacent la triste vérité, une version plus rassurante pour un enfant. Une hypothèse que peut incarner la sœur qui n’a pas vécu cette enfance de la même manière.

“Different people remember things differently, and you’ll not get any two people to remember anything the same, whether they were there or not.”

La mémoire prend également une place très importante dans The Ocean at the End of the Lane. Avant de se rendre à l’étang, le narrateur était persuadé d’une version de son enfance, mais elle se modifie petit à petit. Le narrateur finit par comprendre que ce n’est pas la première fois que ces souvenirs refont surface pour être de nouveau oubliés. Ainsi, l’enfance et les souvenirs lui étant liés se teintent d’un sentiment de regret et d’impuissance, le narrateur ne pouvant changer le passé.
C’est là où les habitantes de la ferme interviennent. Présentées comme des êtres surnaturels mais bons, elles sont des figures rassurantes, capables d’effectuer l’impossible. Si l’on accepte pleinement le fantastique de l’histoire, elles pourraient être des déesses représentant plusieurs aspects de la vie : l’enfance, la vie adulte, et la vieillesse. Toutefois, si l’on démêle cet aspect de la réalité, elles sont davantage des figures de substitution, comblant les manques de l’enfant : une amie presque sœur, un parent aimant, une grand-mère pleine de sagesse.
Après rétrospection, le narrateur fait de nouveau corps avec l’enfant qu’il était et prend conscience que la vie n’est pas manichéenne. Il espère d’ailleurs être devenu quelqu’un de différent, ne commettant pas les mêmes erreurs que les adultes qui l’ont déçu. Cependant, il est parfois plus facile d’oublier une partie de soi pour avancer.

“And did I pass?”
The face of the old woman on my right was unreadable in the gathering dusk. On my left the younger woman said, “You don’t pass or fail at being a person, dear.”

Finalement, The Ocean at the End of the Lane est un roman qui peut résonner en chacun de nous, abordant des sujets que l’on a tous en commun malgré le fait que nous ayons tous eu une enfance différente. L’histoire traite tout cela de manière très juste, le fantastique donnant un ton de fable mélancolique à l’œuvre.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.