The Robot Series, Book 1: I, Robot – ISAAC ASIMOV


Titre français :
Les Robots

Résumé : Lors d’une interview, la robopsychologue Susan Calvin raconte des souvenirs de carrière. Chaque nouvelle propose des interactions entre humains et robots, ces derniers obéissant à trois lois fondamentales, jusqu’à ce qu’un élément perturbateur entraîne certaines conséquences.

Les plus : Les pistes de réflexion. L’humour.
Les moins : Certains événements un peu prévisibles.

En bref : Un recueil très plaisant à lire, offrant des histoires construites sur le même principe, mais exploitées de manières aussi différentes que divertissantes.

Note :

Mon avis :

I, Robot est un recueil de nouvelles écrit par Isaac Asimov, inventeur des fameuses Lois de la robotique :

1. A robot may not injure a human being or, through inaction, allow a human being to come to harm.
(Un robot ne peut porter atteinte à un être humain, ni, en restant passif, permettre qu’un être humain soit exposé au danger.)

2. A robot must obey the orders given it by human beings except where such orders would conflict with the First Law.
(Un robot doit obéir aux ordres qui lui sont donnés par un être humain, sauf si de tels ordres entrent en conflit avec la première loi.)

3. A robot must protect its own existence as long as such protection does not conflict with the First or Second Laws.
(Un robot doit protéger son existence tant que cette protection n’entre pas en conflit avec la première ou la deuxième loi.)

Ces trois principes sont les piliers des récits de ce recueil qui sont au nombre de neuf.

Robbie nous conte l’histoire de Gloria, une petite fille qui possède un robot gouvernante. L’enfant est très attachée à ce robot, mais sa mère voit ce lien d’un mauvais œil, persuadée que la machine se retournera contre elle.
Runaround, Reason, et Catch That Rabbit mettent en scène deux ingénieurs chargés de tester le fonctionnement de nouveaux robots. Les trois nouvelles les plongent donc dans des situations délicates où les robots n’en font qu’à leur tête. La première contient un robot ne parvenant pas à exécuter la tâche qu’on lui a demandé ; la deuxième oppose les deux humains à un robot sceptique possédant sa propre vision de son existence ; et la troisième rejoint un peu la première, puisque les robots n’effectuent pas les ordres donnés, à la différence qu’ils ne désobéissent que si les ingénieurs ne les regardent pas.
Liar!, Little Lost Robot, Escape!, Evidence, et The Evitable Conflict ont en commun le personnage de Susan Calvin, une robopsychologue. Elle est d’ailleurs la pièce maîtresse du recueil, puisque toutes les histoires sont présentées comme des souvenirs en rapport avec sa carrière. La première nouvelle tourne autour d’un robot capable de lire dans les pensées ; la deuxième est un jeu de cache-cache avec un robot amélioré se dissimulant au milieu de robots basiques ; dans la troisième, un robot est chargé de construire un vaisseau capable de voyage interstellaire, chose qu’il réussit alors que la concurrence s’est trouvée dans l’impasse à cause d’une des Lois de la robotique ; dans la quatrième, un politicien demande à Susan Calvin de prouver que son adversaire de campagne d’élection est un robot ; enfin, dans la cinquième, le monde est dirigé par des machines veillant sur le bonheur de l’humanité, mais quelques anomalies surviennent, demandant donc l’examen de la robopsychologue.

I, Robot est un recueil très agréable à lire. Le style s’avère plutôt simple, mais terriblement efficace. L’auteur va droit au but et préfère donc se concentrer sur la narration ainsi que le message qu’il souhaite faire passer, plutôt que de chercher à tourner son propos de façon plus esthétique. Un choix qui se prête bien au type d’histoire qu’il nous raconte et qui est loin d’être froid puisque l’auteur glisse régulièrement de l’humour dans ses nouvelles.

Si, comme évoqué précédemment, les récits sont fondés sur les trois Lois de la robotique, il est amusant que constater qu’Asimov a cherché à établir des circonstances où ces fameuses Lois peuvent être contournées ou provoquer un dysfonctionnement.
Que se passerait-il si un robot recevait un ordre peu rigoureux ? La Première Loi interdit à un robot de faire du mal à un humain, mais qu’arriverait-il si un robot ne parvenait pas à comprendre ce qu’est un humain ? Dans un cas où un plus grand nombre se voit menacé par les actions d’une minorité, comment réagirait un robot ? Voilà le type de questions auxquelles répond l’auteur.
Bien entendu, toutes ces situations ont pour but de guider notre réflexion. Le thème le plus évident est le rapport de l’Homme avec la technologie, car l’ancienneté de l’œuvre ne la rend pas moins pertinente sur certains points. La technologie pouvant devenir source d’isolement, nous dépasser complètement, nous rendre dépendant, est un sujet présent dans ce recueil et qui s’avère toujours d’actualité.
De plus, les nouvelles permettent également de nous interroger sur notre humanité et nos valeurs, comme notre moralité. À plusieurs reprises, il est aisé de se mettre à la place des robots et de se demander ce que nous ferions si une figure d’autorité nous ordonnait la même chose. La nouvelle Evidence est d’ailleurs intéressante concernant cette transposition, puisque Susan Calvin précise bien que si l’homme soupçonné de sa véritable nature répond aux Lois de la robotique, cela ne peut pour autant confirmer qu’il est un robot. En effet, la Première Loi indiquerait simplement qu’il s’agit d’un homme bon ; de même, tout humain obéit à des instructions dispensées par la société, ce qu’illustre la Deuxième Loi ; enfin, il est normal d’attendre d’un humain qu’il cherche à protéger sa propre existence, ce qui correspond à la Troisième Loi. C’est peut-être également là où se situe le bémol du recueil, car la ressemblance des robots avec les humains rend certains événements prévisibles.

Finalement, I, Robot est un recueil aussi bien divertissant qu’intéressant. Fondé sur un concept précis, l’auteur parvient à raconter une histoire différente et enrichissante à chaque fois, sachant doser réflexions, enjeux, et humour.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.