La Reine Margot – ALEXANDRE DUMAS


Résumé :
Une fresque historique reprenant les événements à partir de la Saint-Barthélémy jusqu’à la mort de Charles IX.

Les plus : Les personnages. L’intrigue toujours prête à nous captiver.
Les moins : Peut-être les approximations historiques si l’on est intraitable sur le sujet.

En bref : Un drame historique avec tous les ingrédients qu’il faut pour le pimenter, nous surprendre et nous émouvoir.

Note :

 

Mon avis :

La Reine Margot n’est pas le premier livre d’Alexandre Dumas que je lis. Ce n’est d’ailleurs pas la première fois que je lis ce roman, mais les années passant, ma mémoire n’en gardait qu’une impression positive s’en s’accrocher aux détails. À présent je peux le confirmer, Dumas est toujours un maître dans le genre de la fiction historique !

La Reine Margot retrace les événements à partir de la Saint-Barthélémy jusqu’à la mort de Charles IX. On suit les manigances de Catherine de Médicis pour empêcher Henri de Navarre d’accéder au trône de France, mais également les astuces de celui-ci afin de rester en vie tout en assurant son rôle de dirigeant des protestant. Si à cela on ajoute les secrets de chaque personnage, et en particulier les amours de Marguerite de Valois, femme de Henri, on obtient le drame historique parfait. Complots, empoisonnements, relations interdites, combats épiques, voilà ce que nous offre Alexandre Dumas dans cette œuvre.

« Peu importe la destination, c’est le voyage qui compte », voilà une citation qui résume plutôt bien la lecture de ce livre. Si l’on observe les grands points de l’Histoire, on sait que Henri de Navarre ne peut pas succomber aux pièges de la Reine Mère puisqu’il deviendra Henri IV. Néanmoins, il est fascinant de voir les moyens déployés par celle-ci tout comme la malice et la chance du gendre pour se sortir de situations désespérées. Ce qui m’amène au point fort du roman, à savoir les personnages.
En effet, l’intrigue évolue de façon assez classique, n’étant finalement qu’un jeu de pouvoir, mais si elle parvient à nous happer si aisément, c’est grâce à sa panoplie de protagonistes plus colorés les uns que les autres. Il y a bien sûr Catherine de Médicis qui a déjà été évoquée, et dont les agissements font froid dans le dos tant elle est prête à tout, mais il y a également Charles IX dont les faveurs changent selon son humeur, et qui peut s’avérer aussi dangereux que sa mère si l’on est dans ses mauvais papiers. Il ne faut pas non plus oublier la femme éponyme, Marguerite, dont la loyauté est sans reproche, même lorsqu’elle doit œuvrer contre sa propre famille. À cela s’ajoutent bien entendu d’autres personnages un peu plus secondaires, mais dont les apparitions sont toujours mémorables, comme René Bianchi, parfumeur et empoisonneur de la Reine Mère.
Toutefois, outre les personnages historiques qui se mettent des bâtons dans les roues afin de parvenir à leurs fins, Dumas nous propose de suivre un duo pour le moins étonnant : La Mole et Coconnas. Ces deux hommes incarnent le style de l’auteur à merveille. D’abord ennemis par la religion, ils finissent par devenir les meilleurs amis du monde, si bien que leur amitié est une véritable lumière au sein de ce roman assez sombre, apportant même souvent de l’humour.
Bien entendu, Alexandre Dumas n’écrit pas avec le rigueur d’un historien, et participe même à enrichir la légende noire de Catherine de Médicis, mais ce n’est pas de la véracité historique que l’on cherche dans l’écriture de cet auteur. On espère plutôt trouver de l’aventure, du suspense, des relations inoubliables, et La Reine Margot ne déroge pas à la règle.

Finalement, La Reine Margot est une œuvre qu’il est difficile de lâcher une fois qu’on l’a commencée. Il contient la recette idéale pour une fiction historique captivante, Dumas nous régalant toujours de ses dialogues et ses scènes propres à son style.
À noter que ce livre est le premier tome d’une trilogie retraçant la fin des Valois. Le deuxième étant La Dame de Monsoreau et le troisième Les Quarante-cinq.

Une réflexion sur “La Reine Margot – ALEXANDRE DUMAS

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.