The Robot Series, Book 4: The Naked Sun – ISAAC ASIMOV

Titre français : Face aux feux du soleil

Résumé : Elijah Baley est appelé sur Solaria afin de résoudre un meurtre. Chose assez particulière puisque sur cette planète, les contacts humains sont rarissimes. Le Terrien doit également faire de nouveau équipe avec le robot Daneel Olivaw.

Les plus : Les idées pour la construction de Solaria.
Les moins : Un certain déséquilibre dans l’enquête.

En bref : Un roman divertissant qui nous incite à réfléchir sur les travers du genre humain dans son rapport à la technologie.

Note : Lire la suite »

Publicités

The Robot Series, Book 3: The Caves of Steel – ISAAC ASIMOV


Titre français :
Les Cavernes d’acier

Résumé : Le détective Elijah Baley est chargé d’une affaire de meurtre un peu particulière. Un Spacien a été assassiné et les soupçons se portent sur un Terrien, ce qui risque fort de compromettre les relations déjà houleuses entre les deux peuples. Pour couronner le tout, Elijah devra faire équipe avec un robot humanoïde. Une situation qui ne l’enchante guère.

Les plus : Le puzzle de l’enquête. Les interactions entre les personnages.
Les moins : L’écriture des personnages féminins. La résolution un peu rapide.


En bref :
Un roman mêlant le genre de la science-fiction et du policier de façon très divertissante, notamment grâce aux deux protagonistes qui se complètent et reflètent bien l’univers du récit.

Note : Lire la suite »

The Robot Series, Book 2: The Rest of the Robots – ISAAC ASIMOV


Titre français :
Un défilé de robots

Résumé : Un recueil de nouvelles dans la lignée du dernier, mettant en scène plusieurs types de robots.

Les plus : Les thèmes. l’humour.
Les moins : Un certain paternalisme concernant les personnages féminins.

En bref : Un recueil tout aussi plaisant à lire que le précédent, terminant de nous présenter des robots, leurs capacités, et le questionnement qu’ils soulèvent.

Note : Lire la suite »

The Robot Series, Book 1: I, Robot – ISAAC ASIMOV

Titre français : Les Robots

Résumé : Lors d’une interview, la robopsychologue Susan Calvin raconte des souvenirs de carrière. Chaque nouvelle propose des interactions entre humains et robots, ces derniers obéissant à trois lois fondamentales, jusqu’à ce qu’un élément perturbateur entraîne certaines conséquences.

Les plus : Les pistes de réflexion. L’humour.
Les moins : Certains événements un peu prévisibles.

En bref : Un recueil très plaisant à lire, offrant des histoires construites sur le même principe, mais exploitées de manières aussi différentes que divertissantes.

Note : Lire la suite »

Autour de la lecture #7 – LA COURSE AUX LIVRES

J’en parlais dans ma tache d’encre sur la gueule de bois littéraire et la panne de lecture, mais je vais m’étendre un peu plus en détails sur une tendance actuelle : la course aux livres.

Sur Internet, on peut voir régulièrement fleurir des sujets type “comment améliorer ma vitesse de lecture” ou encore “je lis x livres par an, j’aimerais pouvoir en lire le triple”.
Il est vrai que lorsqu’on ne lit qu’une dizaine de livres par an et que l’on voit son voisin en lire plus d’une centaine, cela donne envie d’en faire autant, mais est-ce véritablement une bonne chose ?

Il y a une sorte de compétition invisible qui s’est créée entre les lecteurs. Un concours de qui lira le plus de livres, qui lit le plus vite, mais dans tout cela, on oublie le plaisir de la lecture.

Je comprends parfaitement l’argument “il y a tellement de livres à lire et si peu de temps”, mais est-ce une raison pour saboter le plaisir que procure ce loisir ? Je conçois que pour certaines personnes, c’est un métier de lire énormément de livres pour être capable de les conseiller ensuite, mais s’il n’y a aucune contrainte hormis celle qu’on s’impose soi-même, à quoi bon faire la course ?

La rapidité de lecture influe sur notre compréhension et notre appréciation d’un livre, si bien que la mémoire ne suit pas forcément la cadence. Je trouve donc dommage cette volonté de sacrifier la qualité pour la quantité. J’ai conscience que certaines personnes sont capables de lire à grande vitesse sans souffrir de ce problème. Je suis ravie pour elles, vraiment. Cependant, dans cette tache d’encre, je souhaite m’adresser aux personnes envieuses de cette capacité : prenez votre temps, la lecture n’est pas un concours.

Peu importe si vous lisez lentement. Concentrez-vous plutôt sur votre lecture présente au lieu de penser à vos futures lectures. De toute façon, il est impossible de lire l’entièreté de ce qui a été écrit et de tout retenir, peu importe notre vitesse de lecture. Il faudrait être un robot pour cela. Alors au diable cette idée de devenir un lecteur supersonique !

Profitez de ce que vous lisez, à votre rythme. Vous avez besoin de faire une pause ? Vous préférez utiliser ce moment pour faire autre chose ? Ne culpabilisez pas et suivez vos envies. En résumé, lisez pour vous-même et non pour impressionner autrui.