Sense and Sensibility – ANG LEE

Titre français : Raison et Sentiments

Résumé : Elinor et Marianne sont deux sœurs au caractère différent. La première est guidée par sa raison, l’autre par ses sentiments. Le film nous raconte comment chacune approche l’amour et ses déconvenues.

Les plus : Les corrections des nombreux problèmes du roman. Le jeu des acteurs.
Les moins : Des transitions parfois un peu abruptes.

En bref : Une adaptation qui a su garder ce qu’il fallait et même améliorer son support d’origine pour nous faire passer un excellent moment.

Note :

Critique de l’œuvre littéraire ici 

Mon avis :

Sense and Sensibility reprend la même trame que le roman éponyme. Il s’agit essentiellement de l’histoire de deux sœurs, Elinor et Marianne Dashwood, la première étant plus âgée et agissant selon sa raison ainsi que les convenances sociales, tandis que la deuxième est guidée par ses sentiments et n’hésite pas à les montrer au monde entier. Le film met en parallèle leurs différentes réactions face à un même événement, c’est-à-dire éprouver de l’amour et subir ses difficultés. À cela, s’ajoute un discours sur les classes sociales ainsi que la place de l’argent dans un mariage.

Le film est un des rares cas où l’adaptation dépasse le roman à mes yeux, car il sait conserver ce qui en fait sa force et supprimer ce qui l’alourdit.

En effet, nous y retrouvons le magnifique lien sororal que nous offrait déjà le roman. Elinor et Marianne, bien que ne parvenant pas à saisir le mode de pensée de l’autre, cherchent tout de même à s’offrir un soutien et à se comprendre. Le film se permet même des discussions supplémentaires qui renforce la relation entre les deux sœurs plutôt que reproduire des monologues internes.
Ensuite, il est bon de constater de nombreux changements positifs. Par exemple, la sœur benjamine, Margaret voit son rôle étoffé, rendant le personnage plus utile et même attachant dans sa naïveté. De plus, ses interactions avec Edward Ferrars permettent également de développer leur personnalité. D’autres personnages superflus ont été complètement retirés, empêchant donc l’écran d’être saturé et de mieux se concentrer l’intrigue.
Le meilleur point du film est l’évolution de la relation entre Marianne et le colonel Brandon. Si leur rapprochement dans le roman paraît soudain et mal amené, le film prend le temps de nous poser des scènes tendres qui permettent de croire véritablement à leur futur.

De manière générale, le rythme est plutôt bien maîtrisé. On peut regretter quelques transitions abruptes, notamment lorsque l’on passe d’un ciel radieux à une pluie persistante, mais c’est vraiment léger pour ne pas déranger le visionnage.
À ce sujet, la photographie est agréable, on sent une volonté de filmer le plus naturellement possible, ce qui rend nous plonge vraiment dans l’époque.
Côté jeu d’acteur, il est à saluer bien bas. Chacun joue parfaitement ses lignes et donne vie à son personnage, si bien que l’on peut passer du rire, aux larmes, ou à l’énervement en un clin d’œil.

Finalement, Sense and Sensibility est une excellente adaptation, parvenant même à surpasser son support d’origine. En un petit peu plus de deux heures, le film parvient à conter l’histoire de façon fluide et en n’omettant que ce qui ne pourrait qu’alourdir inutilement le récit, rendant l’expérience divertissante et mémorable.

Un petit mot ?

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.